Pompes à engrenages pour l’industrie à jet d’encre de chez Diener Precision Pumps

La société Diener Précision Pumps est installée à Embrach en Suisse Allemande et Lodi en Californie – USA.
Elle produits une gamme complète de pompes compatibles avec de nombreuses machines à encre : encres à base de colorants/pigments, encres à base d’eau/solvant, encres blanches (TiO2)…
Ses pompes sont utilisées dans les équipements d’impression de marquage et de codage, de verre, de céramique et de textile.
La conception de Diener Precision Pumps se caractérise par un flux sans impulsions, une taille compacte, un auto-amorçage et une longue durée de vie sans entretien.
Les caractéristiques techniques : débits jusqu’à 5 l/min. Plusieurs options de moteurs, de contrôleurs et de revêtements sont disponibles.
Si vous recherchez la meilleure solution de pompe d’impression à jet d’encre, contactez : switzerland@dpp.swiss
Découvrez toute la gamme de pompes haute performance de chez Diener Precision Pumps : www.dienerprecisionpumps.com

Bobinage des lames de scies, le nouvel automate de Petitpierre

La société Petitpierre SA permet de bobiner les lames de scies dans un temps record.Les lames sont déposées en vrac et acheminées automatiquement vers une unité permettant l’opération de bobinage. En 1 seconde et demi, les lames sont mises en paquet. De part sa rapidité, cette opération représente un réel gain de temps. Cet automate offre d’autres avantages comme la fiabilité et la répétabilité du process.
Cet automate peut répondre à des besoins dans les bureaux d’études pour les manufactures ou les sociétés d’automation industrielle et apporter un confort à ses utilisateurs.
Pour toute demande de renseignement, écrivez à :  commandeppsa@petitpierre.ch

La machine d’ébat de Générale Ressorts

La société Générale Ressorts s’est équipée d’une machine qui mesure l’ébat de l’axe de barillet.
Elle a été conçue avec sa société sœur Petitpierre SA – spécialiste dans l’automation. Cet équipement semi-automatisé garantit une précision dans la mesure de l’axe et cette opération est indispensable à la qualité finale des ressorts de barillets.
A travers acquisition de cette machine innovante, Générale Ressorts renforce sa position de spécialiste dans la production et l’assemblage de barillets complets et offre un gage de qualité pour ses clients.

Encore plus efficace ! Vers un service R&D mutualisé

Le groupe Acrotec se dote d’un département R&D central
En créant son département R&D, le groupe Acrotec veut encore mieux exploiter la complémentarité des compétences de ses 20 sociétés pour stimuler et catalyser l’innovation. Acrotec mise sur la force collective de ses talents pour exceller dans les secteurs de la haute précision horlogère, médicale, aéronautique, électronique et automobile.
Basée dans les locaux de Petitpierre SA à Cortaillod, Acrotec R&D SA fonctionne avec une équipe de 5 ingénieurs depuis début février sous la direction stratégique et technologique de Philippe Jacot, nouveau CTO du groupe, et de Vincent Rieder qui en assume la direction opérationnelle… [ lire l’article complet ]

L’industrie vaudoise se relance aussi lentement que nécessaire

La formule est belle et a fait parler d’elle… C’est aussi le titre d’un article de Jean-Marc Corset, pour Le 24 Heures, consacré à l’après COVID-19.
Plusieurs entreprises y sont prises en exemple, à l’image de KIF Parechoc et de son directeur général Cyrille Mathieu qui nous détaille l’organisation mise en place pour répondre aux nouvelles exigences sanitaires.
Lorsqu’on appelle jeudi dernier Cyrille Mathieu, directeur général de Kif Parechoc, au Sentier, il finalise une nouvelle édition de son plan de protection. C’est que tout change très vite en cette période pour les industriels. Leader de la sous-traitance horlogère – expert du décolletage – Kif est resté fermé jusqu’à fin mars avant de reprendre une toute petite activité avec 20 employés – sur un total de 185 – en trois sites de la Vallée. «Nous montons en puissance afin d’arriver à une centaine de collaborateurs tout en renforçant les mesures de distanciation», indique le directeur. Chez Kif aussi, l’effectif a été divisé en deux équipes de jour. Face aux incertitudes de la demande, le sous-traitant prend le pari de produire en fonction des projets et de ses clients habituels en attendant de connaître leur position. Cyrille Mathieu est optimiste même s’il mesure les risques.
 
Lire l’article complet

Une nouvelle usine pour AFT Micromécanique

Une nouvelle usine de décolletage à Courgenay. La construction devrait démarrer au printemps 2020.
Une nouvelle usine devrait sortir de terre à Courgenay. Le souhait du groupe Acrotec étant de développer notre filiale suisse d’AFT Micromécanique, entreprise déjà présente en France. Cette usine de décolletage est spécialisée dans la réalisation d’implants et d’instruments pour le marché médical.
Les nouveaux bâtiments pourraient s’étendre sur 1’700 m2. Les travaux devraient commencer au printemps 2020 pour s’achever au plus tard début 2021, pour un budget de 4’400’000 francs. Actuellement, trois employés d’AFT Micromécanique travaillent dans les locaux de Watchdec à Courgenay, une autre société du groupe. Objectif fin 2021, une fois la nouvelle usine construite : dix employés.

Vardeco, une nouvelle identité graphique

La société Vardeco, historiquement première société du groupe Acrotec, active dans le décolletage de précision dans les domaines de l’électronique, de l’aéronautique, du médical et de l’automobile change son logo en harmonisant et simplifiant les lignes de son logo existant.
Vardeco souhaite véhiculer des valeurs fortes : la précision, la performance et l’esprit d’équipe qui l’a caractérisent.
Nous sommes heureux et fiers de vous présenter le nouveau logo Vardeco, que ce soit sous sa forme générique ou encore décliné pour sa filiale aux USA.
 
Logo générique :

 
Version USA :

Le groupe Acrotec se diversifie

Dans un article du journal Le Bilan en date du 12 Février, le journaliste revient sur la diversification des PME jurassienne et cite en exemple le groupe Acrotec.

Exemple de réussite: le groupe Acrotec, qui comprend à ce jour 20 entreprises sur 18 sites, majoritairement dans le Jura, mais aussi sur Genève, Vaud, Neuchâtel, Zurich et en France. Ce fournisseur réalise un chiffre d’affaires de 270 millions de francs avec un peu plus de 1200 employés. Surtout, actuellement, ses ventes se répartissent ainsi: 22% dans le médical, 30% dans la technologie de haute précision (connectique, automobile, aéronautique et défense) et 48% encore dans l’horlogerie et la joaillerie.

 
Lire l’article

La nouvelle société Pierhor-Gasser obtient la certification ISO 9001

Après l’officialisation légale de la fusion entre les sociétés Pierhor SA et Gasser-Ravussin SA en décembre 2019, la nouvelle entité Pierhor-Gasser SA basée à Ecublens (VD) vient de recevoir la certification ISO 9001. Une première étape vers d’autres objectifs encore plus ambitieux pour cette entreprise spécialisée dans le traitement de mono-cristaux synthétiques comme le rubis ou le saphir.
Respectivement fondées en 1899 et 1927, les sociétés Pierhor SA et Gasser-Ravussin SA ont rejoint le Groupe Acrotec en 2017 avant de fusionner en 2018 sur l’ancien site de production de Pierhor SA à Ecublens (VD) pour devenir Pierhor-Gasser SA. Cette nouvelle entité est spécialisée dans l’usinage de très haute précision des mono-cristaux synthétiques tels que le rubis, le saphir, les spinelles et les céramiques techniques.
Pierhor-Gasser a voulu lancer un processus de certificat ISO 9001 pour faciliter l’intégration et l’homogénéisation des procédés et gammes de fabrication, consolider les méthodes et mieux structurer les équipes afin de gagner en productivité et en qualité.

Ce projet a permis de fédérer le personnel des deux sociétés fusionnées autour d’un nouvel objectif commun pour toujours mieux servir nos clients.
Jean-Michel Uhl, CEO de Pierhor-Gasser.

De nouveaux locaux pour Acrotec

Avec l’inauguration d’un tout nouveau bâtiment sur le site actuel de Vardeco, à Develier,  le Groupe Acrotec dispose maintenant d’un nouvel espace de 500m2 de bureaux pour accueillir son personnel.
De quoi augmenter la capacité de production de Vardeco en tissant des liens encore plus étroits avec le Groupe Acrotec.